Contemplation cartographique, dessins 2012-2015

Technique : pinceau, crayon, aquarelle sur papier cuve.

Format : 040 x 050 cm encadré

Le cycle de Rémy Trevisan « journal, contemplation cartographique » réunit des dessins qui ont vu le jour quotidiennement à la suite d’exercices de méditation bouddhiste.

Ces dessins font écho à des images intérieures perçues sans déclic extérieur ni recherche d’expression personnelle, mais simplement notées dans le cadre d’un protocole imagé.

Même si le dessin procède d’une logique iconographique, les motifs ne sont pas influencés par l’artiste, ni interrogés, ni manipulés dans la mesure du possible.

Pratiquant le bouddhisme, l’artiste ne se sent pas le droit de modifier les images vues au contact du « monde spirituel », ni de les ramener à une dimension plus communément accessible.

Cette conception de l’image qui nous vient d’Asie est intéressante aujourd’hui dans la mesure où elle remet en question l’idée rationnelle de l’image où l’artiste est le maître de son œuvre.

Car hors du cercle de la tradition occidentale, il n’est pas absurde d’imaginer que « des êtres supérieurs commandent de peindre l’angle supérieur gauche en noir ».

Texte: Dr. Joachim Penzel (Halle)

retour (haut de page)